Suis-je prête à vivre mon abondance ?

Et toi, es-tu prêt à vivre ton abondance ?

L’abondance, l’abondance… encore un mot à la mode. Je l’utilise beaucoup moi aussi. C’est un mot dont le sens et l’importance me sont apparus lorsque je me suis intéressée à la permaculture il y a quelques années. J’ai découvert alors ce grand concept : La Nature est Abondance.

Ce concept d’abondance a fait son petit chemin en moi depuis 5 ans. Je me suis rendue compte que j’avais pas mal de blocages vis-à-vis de cette abondance. Au départ je n’avais pas envie de la vivre.  Concernant l’abondance financière par exemple : j’ai d’abord vécu avec l’idée, consciente et/ou inconsciente, que c’était mieux de vivre sans argent. Que l’argent c’est sale et c’est mal – pour faire court. Que ça me donne plus de valeur de galérer, que ça fait de moi une meilleure personne. En même temps c’est le conditionnement de siècles d’idéologie religieuse de notre société (dans les grandes lignes, hein…), j’étais juste rentrée dans le moule.

Puis petit à petit, j’ai voulu me défaire de cette idée. Un jour, je me suis rendue compte que j’avais galéré car c’était ce que je voulais, à un moment donné de ma vie. Donc j’étais contente, mon souhait avait été exaucé. Désormais je ne voulais plus galérer. Je voulais vivre dans l’abondance. Que les choses, les expériences, la nourriture, l’argent… soient accessibles facilement, de manière fluide.

Et ça s’est fait. C’est toujours en train de se faire. Sur tous les niveaux.

Et maintenant je touche du doigt cette abondance. En ce moment, je vis l’abondance alimentaire grâce à mon job. Je me suis rendue compte que si je n’y prête pas attention, je vais à nouveau la bloquer. Parce que j’ai peur de gaspiller. Je pensais être prête pourtant. Mais dans les faits, une fois que l’abondance s’est offerte à moi, j’étais à deux doigts de la refuser à nouveau, parce qu’à une ou deux reprises j’ai pensé : « Non, regarde ce gaspillage, c’est dommage… » Et là ça a fait tilt dans ma tête. Dommage ? C’est en effet dommage de penser que c’est dommage. Si je ne suis pas prête à accepter le « gaspillage », je ne suis pas prête à être dans l’abondance.

Parce que pour moi c’est ça l’abondance, j’ai plus que ce dont j’ai besoin.

La Nature produit beaucoup plus que nécessaire. Mais nous on est là avec notre peur du manque, à vouloir tout récolter, à se forcer à manger la même chose tout l’été pour ne pas gaspiller les récoltes du jardin, à faire des bocaux et des réserves pour éviter le gaspillage.

Qu’est-ce que le gaspillage finalement ? Ce ne serait pas un concept religieux ou sociétal justement ? Un truc de bien-pensants ? Le gaspillage n’existe pas dans la Nature. La Nature est tellement parfaite qu’il y aura toujours des êtres vivants pour s’occuper de mes restes, de mes déchets, appelle-les comme tu veux. Ça leur permet d’exister et de vivre. Quelque part, gaspiller c’est partager.

Et là je ne parle que de choses tangibles. Argent, nourriture… Et si on parlait d’abondance d’amour ? Est-il possible de gaspiller de l’Amour ? T’autorise-tu à vivre dans l’abondance d’amour ? Et si comme pour l’argent, c’était une question de blocage ? Et la beauté, vois-tu l’abondance de beauté autour de toi ? Es-tu capable de t’émerveiller ne serait-ce qu’une fois par jour devant la beauté et la perfection qui nous entourent ?

Quand j’ai commencé à y prêter attention, je me suis rendue compte que l’abondance était partout. Je me suis autorisée à la reconnaître et à la recevoir. Et j’ai envie que ça continue et que ça grandisse…

Et toi ? As-tu envie d’abondance ? As-tu envie de galérer, inconsciemment, quelque part ? Es-tu prêt à vivre ton abondance ? Oui ? Alors reconnais-la, remercie-la et fais comme si tu baignais déjà dedans. Car c’est déjà le cas. Tout simplement, ce n’est peut-être pas celle à laquelle tu penses…

——

En attendant, si tu ne t’es pas encore inscrit à ma newsletter, tu peux le faire : tu reçois mes articles directement quand ils sortent et en plus je t’offre mon guide gratuit pour savoir pourquoi t’émerveiller 5 secondes par jour peut radicalement changer ta vie : clique ici !

—- Pour en savoir plus sur l’auteur de cette article, c’est à dire moi : c’est par là 🙂 —-

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.