SOS : vie chiante dans couple pas adapté

Quoi ? Il y a des gens heureux en ménage ?

Cher lecteur. Je ne sais pas si tu connais des personnes dans ton entourage qui se font chier dans leur couple. Moi oui. Et j’ai tellement envie de leur dire que la vie vaut mieux que d’être rangée dans un couple gentillet jusqu’à la mort et de se faire chier parce qu’on n’ose pas faire des trucs qui nous font triper, de peur de blesser les autres, d’échouer, ou je ne sais quoi encore. Alors voici ce que j’ai envie de dire.

Premièrement, quand tu as peur de blesser les autres, tu te blesses avant tout toi-même. En quoi est-ce plus valable ou légitime ? Tu crois que tu vas recevoir une récompense pour ça ?  « Ok, moi je peux me faire tout le mal du monde tant que l’autre ne souffre pas ». Prends un peu de recul sur ta situation : soit tu es Supervictime (un héros de chez Marre-vel) et tu es né pour tout encaisser jusqu’à ta mort sans broncher, c’est ton destin. Soit ça ne peut pas marcher sur le long terme parce que l’autre, tu lui feras payer un jour d’une manière ou d’une autre de t’être « sacrifié » pour lui. Graaave.

Deuxièmement, quand tu fais ça, que tu n’oses pas faire ce que tes tripes te disent de faire mais que ton cerveau met direct du gros scotch jaune et noir tout autour de ta flamme en mode « police line, do not cross », et bah en fait tu passes à côté de ta vie. Tu passes à côté de l’essentiel : ce qui fait que tu es unique et que tu es toi. Ton cerveau sait que c’est dangereux d’aller par-là parce que si tu y vas il aura l’impression de ne plus rien contrôler. T’as pas un peu envie de savoir qui t’es ? Je veux dire, qui tu es dans le kiff, dans la joie, dans l’intensité de la vie. Je pense que savoir qui tu es dans la négation de qui tu es, dans le fait de t’imposer des choses que tu n’aimes pas et des relations qui te gonflent ça tu dois le savoir. Et si je me trompe, bah vraiment c’est tant mieux.

Voilà, si je me permets d’écrire tout ça, c’est parce que moi-même j’ai déjà été la personne qui n’est pas à sa place dans son couple. Et la vie s’est bien chargée de me le faire comprendre. Ça a mis du temps, ok, mais je l’ai compris. Et aujourd’hui qu’est-ce que je kiffe ma vie de couple. C’est pas une histoire de : oui mais ça fait longtemps qu’on est ensemble, c’est peut-être ça la vie, faut s’y faire c’est comme ça ». Non. C’est fini ça. Si tu kiffes ton couple, l’entité que vous formez à deux, autant que tu te kiffes toi et que tu kiffes l’autre, il n’y a pas de lassitude. Il n’y a que le choix de continuer chaque jour ensemble car cette journée vaut la peine d’être vécue ensemble. Parce que c’est une évidence.

Tu n’as jamais remarqué ? Quand on se pose une question, on a déjà la réponse en nous en général. On attend juste une confirmation de cette réponse. Donc si tu te poses la question de savoir si tu dois continuer avec ton mec (ou ta meuf), bah tu as déjà la réponse en toi ma vieille (ou mon vieux)… désolée… Bon, je ne dis pas qu’il faut le faire tout de suite là maintenant… mais sérieux, la vie est courte… alors pourquoi se faire chier encore et encore ? Suis tes tripes, éteint ton raisonnement… c’est ta meilleure boussole vers une vie passionnante et à ton image ! Ça fait flipper, mais c’est normal, tu es sur la bonne voie !

Pourquoi tu n’aurais pas le droit à une vie passionnante, intense, qui te fait vibrer ? Tu crois que c’est réservé aux autres ? Ou à personne ? Que ceux qui kiffent leur vie sont en fait des gros imposteurs ?

Je te laisse méditer sur la question…

PS : je remercie la personne de mon entourage qui se pose des questions depuis plusieurs mois sur son couple de m’avoir inspiré cet article 😉

—- Pour s’inscrire à ma newsletter et recevoir mes articles quand ils sortent : cliquer ici ! —-

—- Pour en savoir plus sur l’auteur de cette article, c’est à dire moi : c’est par là 🙂 —-

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.