Qu’est-ce que tu ne t’autorises pas ?

C’est quoi ta vie de rêve ? N’exige pas moins pour toi-même. Tu peux l’atteindre. Et même la dépasser. Mais pour ça il faut déjà que tu t’autorises à la vivre.

Il y a des chances pour que dans tes croyances, il y en ait une qui s’apparente à : « il y a le rêve, et il y a la réalité. » Qui sont deux choses différentes qui ne peuvent pas coller ensemble, sauf peut-être pour une poignée de chanceux qui osent narguer le reste du monde. Tu crois vraiment que la chance a quelque chose à voir là-dedans ? Pourquoi certains auraient de la chance et d’autres non ?

Je crois qu’il y a certaines personnes qui s’autorisent à atteindre leurs rêves pour les dépasser. Tu as peut-être l’impression qu’ils te narguent avec leur chance insolente, alors qu’eux vivent simplement leur vie mais ont l’indécence d’en profiter sans se cacher. Mais toi, est-ce que tu t’autorises seulement à avoir de la chance ?

Et qu’est-ce que tu ne t’autorises pas ? Je parie que la liste est longue.

Est-ce que tu t’autorises à faire un job qui te passionne ?

Est-ce que tu t’autorises à toucher le revenu qui te correspond exactement ?

Est-ce que tu t’autorises à vivre une histoire d’amour digne de ce nom ?

Est-ce que tu t’autorises à être respecté par ton entourage ?

Est-ce que tu t’autorises à vivre là où tu as envie de vivre ?

Est-ce que tu t’autorises à être en bonne santé ?

Pourquoi d’autres auraient le droit à tout ça et pas toi ?

Est-ce que tu crois que c’est l’extérieur qui décide ?

Si tu n’as pas tout ça, c’est PAS parce que la vie s’acharne contre toi.

C’est parce que tu choisis de ne pas l’avoir.

Oui, C’EST UN CHOIX. Sans doute un choix inconscient, certes, mais un choix quand même.

Ton inconscient, par définition tu n’en as pas conscience. Et il regorge de mécanismes qui te freinent. Qui t’empêchent d’être pleinement toi-même et libre de faire ce que tu veux vraiment.

Si tu penses que je dis n’importe quoi et que je t’ai donné envie de vomir avec mon article, c’est aussi un mécanisme inconscient qui te provoque ça. En mode : « AAAH quelqu’un me parle d’être libre ! NON !!! Je veux rester dans ma prison. Il y a toute ma merde qui y moisit dans un coin mais je la connais bien. Et ça c’est confortable !!! » Voilà un exemple de mécanisme inconscient. C’est bien fait hein ? C’en est tellement bien fait que ça a l’air réel !

Moi, je rêve d’un monde où les enfants seront libres. Libre de choisir ce qu’ils ont envie de faire, ce qu’ils ont envie d’apprendre. Si on n’étouffe pas leur énergie de vie dès qu’elle se présente, ils iront spontanément vers ce qui les nourrit, et ils seront vachement doués là-dedans. Parce que ce ne sera pas un effort de développer leurs compétences pour quelque chose qu’ils kiffent faire.

Sauf qu’on fait l’inverse avec les enfants. On les coupe de leur énergie de vie, elle nous fait peur parce qu’elle nous parait incontrôlable. On leur farcit le crâne avec des trucs inutiles pendant des années et ensuite on leur demande de choisir ce qu’ils veulent faire (pour les « chanceux »). Comment savoir ce qu’on aime quand ça fait des années qu’on en est coupé ? Bon, soit. Admettons. Ils « choisissent ». Mais là, rebelote, bourrage de crâne pendant encore plusieurs années. Ça te rappelle peut-être des souvenirs ?

On marche sur la tête.

Sauf que pour libérer les enfants, il faut déjà libérer les adultes. Alors je commence par là. Ça fait un peu super-héroïne, mais j’assume. Je m’autorise à être une super-héroïne, c’est trop cool !

Je veux que les gens soient libres de créer la vie qu’ils rêvent de vivre. Pas moins.

C’est possible. C’est juste une question de choix.

N’oublie pas, ta Vie n’attend que toi.

Clique ici pour t’inscrire à ma newsletter.

Dans quelques jours, je lance mon offre haut de gamme pour accompagner mes clients, leur permettre de créer leur vie plutôt que de s’épuiser à lutter contre elle. Je suis en train de réfléchir pour faire une réduc’ aux premiers inscrits, je ne me suis pas encore décidée. En fait, j’aimerais savoir s’il y a assez de personnes motivées. Si tu penses que ça te concerne, inscris-toi à ma newsletter pour ne pas passer à côté de l’info !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.