Non sens de l'industrie de la mode

Le non-sens absolu de l’industrie de la mode

Et comment elle se fout des besoins du client

J’ai fait les magasins aujourd’hui avec une amie. Vite fait comme ça, à peu près 1h.

Allez, dans le meilleur des cas, dans les centaines d’articles référencés dans un magasin, j’en trouve un que je peux essayer. Et ce cas-là se présente dans moins de la moitié des magasins dans lesquels j’entre.

Voici ce qu’il se passe pour moi quand je rentre dans un magasin : mon œil scanne toutes les couleurs puis les matières de vêtements. Ça me prend entre 2 et 10 minutes selon la taille du magasin. Si un vêtement a la bonne couleur et la bonne matière, je regarde alors s’il a la forme adaptée, et en dernier s’il y a ma taille.

Pour moi, faire les magasins est plutôt efficace en termes de temps. Par contre ce n’est pas efficient du tout car en termes de résultat, c’est assez nul. Pourquoi ? Parce que les vêtements parfaitement adaptés pour moi il y en a très peu voire pas dans les magasins.

Pourquoi ? Parce que trop peu de personnes encore connaissent la Méta®.

Est-ce que je suis seule dans ce cas-là ?

Dans les magasins, il y a pleins de vêtements qui n’iront jamais vraiment à personne. Ils sont hybrides en termes de couleurs, de matières et de formes, voire les 3 cumulés pour les pires d’entre eux. Sauf que des gens les achètent quand même. Donc ils sont fabriqués. Pour être vendus. A des gens à qui ils n’iront pas. C’est complètement stupide. C’est un ENORME gaspillage de ressources, de temps, et d’argent.

Est-ce que ces personnes vont porter les vêtements ? Deux cas se présentent :

Non, dans le premier cas elles vont les acheter mais ne jamais les porter ou presque, car elles sentent bien intuitivement qu’elles ne sont pas bien dedans, ni vraiment belles.

Oui, dans le deuxième cas, elles vont les porter mais il y a un prix énergétique à payer derrière. Faut pas t’étonner de ne pas te sentir au meilleur de toi-même dans des vêtements qui ne sont pas ajustés aux besoins très précis de ton corps.

Oh mais ça a l’air trop compliqué une fois qu’on connait son profil Méta®…

…Autant que je me simplifie la vie et que je ne le connaisse pas.

Ah bah c’est toi qui vois, si t’as envie de continuer à porter des vêtements qui ne te mettent pas en valeur et contre lesquels ton corps lutte en silence et dépense de l’énergie pour ne pas ressentir que ça ne va pas, tu es totalement libre de le faire.

Ok, c’est carrément plus difficile pour moi de trouver des vêtements qui me vont maintenant que je connais mon profil Méta®, mais c’est le contexte qui veut ça !

Est-ce que pour autant je vais me priver de mettre des vêtements qui me vont parfaitement simplement parce que ce n’est pas facile d’en trouver dans les magasins ? Mais ce serait complètement idiot.

L’industrie de la mode nivelle par le bas

« Oh mais pourquoi m’embêter à connaître mon profil Méta® si c’est pour après ne plus réussir à m’habiller ? »

Sache que l’industrie de la mode se frotte les mains que ses clients manquent d’exigence envers elle et envers eux-mêmes et que ça ne les dérange pas de rester dans la médiocrité. Parce que ça lui donne tous les pouvoirs pour imposer ce qu’elle veut, c’est-à-dire des trucs qui ne vont à personne. Et là, pourquoi personne ne se lève en disant : « WHY, GOD, WHYYYYY ??? »

Le nivellement par le bas, moi ça me fout la rage. Non, non, je ne veux pas connaître mon profil Méta® parce qu’après je ne pourrai plus mettre les vêtements que j’aime mais qui ne me vont pas. Non, non, vaut mieux pas que je m’améliore dans ce que je fais sinon après je vais devoir augmenter mes tarifs ou demander une augmentation. Non, non, je ne veux pas trop élever mon niveau de réflexion sur tel ou tel sujets parce qu’après je vais m’emmerder avec mes amis qui eux n’ont pas l’intention d’évoluer sur ces sujets. Restons dans la médiocrité et les poules seront bien gardées. Encore une fois tout existe dans ce monde. Le pire comme le meilleur. Et chacun est libre de rester dans sa version plus ou moins édulcorée du pire.

Tu me sors l’argument du slow fashion ?

Le slow fashion est plein de bons sentiments (si tu ne vois pas ce que c’est, va voir sur Google, mais n’oublie pas de finir de lire mon article). Mais il ne fera rien contre l’industrie de la mode. Pour plusieurs raisons :

  • Des bons sentiments ne suffisent pas à arrêter une industrie mondialisée.
  • Le slow est construit en réaction à quelque chose et pas sur des bases de vrai changement. Et quelque chose construit en réaction à autre chose n’a pas de sens profond derrière, même si en apparence ça en a l’air. Il existe uniquement en réaction à un truc qu’on considère comme nul ou plus adapté et pas pour ce qu’il est profondément.
  • Les marques qui créent des vêtements dans le mouvement slow ne créent pas des vêtements qui vont mieux aux clients que ceux du fast fashion. Ils sont peut-être plus éthiques mais pas plus adaptés aux besoins du client.
  • L’industrie de la mode fonctionne car elle répond tout de même à un besoin : celui de pouvoir consommer de manière compulsive pour compenser le fait qu’on met des couvercles sur tous les traits d’humain qu’on préfère ne pas voir chez nous : le fait qu’on se ment à nous-même, qu’on n’écoute pas nos vrais désirs, qu’on ne vit pas nos émotions, etc (je ne te demande pas de rayer, je pense que toutes les mentions sont utiles ici). Donc tant qu’on choisit de maintenir ces couvercles, l’industrie de la mode a de beeeeelles années devant elle. Tout comme celle de la malbouffe, du sexe, de l’alcool, du tabac…

Alors c’est pas le tout de militer contre l’industrie de la mode en allant s’habiller chez Emmaüs, s’il n’y a pas de sens plus profond derrière, rien ne changera.

Alors que si plus personne n’achète les vêtements merdiques présents dans les magasins, ils ne seront plus fabriqués. C’est tout. Et pourquoi on ne les achètera plus ? PAS parce que « han, c’est pas bien de faire ça » (raisons du mouvement Slow fashion).

On ne les achètera plus car on ne pourra tout simplement pas les porter. C’est physique, c’est épidermique, c’est énergétique. Et ça, ça a vraiment du sens. Parce que c’est concret.

Et pour la suite…

Comme la Méta® commence à se faire connaître, il commence à y avoir des projets de confection de vêtements sur mesure dans les profils. Des nouveaux métiers vont voir le jour et d’autres vont se réinventer.

Ça prendra du temps, mais comme tout changement de taille, s’il n’y a pas des pionniers pour l’enclencher et inviter les autres à les suivre, il ne se passe rien.

On vit une période charnière. L’ancien monde ne pourra plus fonctionner très longtemps comme il l’a fait jusqu’à présent. Ce n’est plus compatible avec l’évolution de l’humain. Il fait trop de dégâts humains et écologiques.

Les besoins humains changent avec l’évolution. Et en ce moment, ça change vite. Les entreprises qui ne sauront pas prendre ce virage et qui continueront à ne pas prendre réellement en compte les besoins de leurs salariés, ou de les prendre à la légère, vont se casser la gueule. Les industries qui ne sauront pas prendre ce virage et qui continueront à ne pas prendre réellement en compte les besoins de leurs clients, ou de les prendre à la légère, vont se casser la gueule.

Je sens très fort que ça va beaucoup bouger dans les années à venir, car quelque chose de profond est en marche. Quelques flocons pris ensemble commencent à dévaler la pente, la boule de neige a pris. Si tu veux profiter du voyage vers un changement radical de comment tu vis ton humanité de l’intérieur, je te propose de commencer par connaître ton profil Méta®. C’est une base tellement utile pour pouvoir faire la part des choses entre qui tu es vraiment, et ce que tu as construit pour survivre dans ce monde. Pour pouvoir ouvrir les yeux sur l’intérieur de toi-même. Et ensuite pouvoir en faire ce que tu veux vraiment. Le prochain stage pour connaître ton profil Méta® aura lieu le 30 novembre et le 1er décembre à Paris. Il reste 2 places. Toutes les infos sont par ici.

Photo by Hannah Morgan on Unsplash.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.