Domino collapse

Comment éviter l’effondrement ?

Putain, meuf, mais c’est quoi le rapport avec la Méta® ? Bah lis et tu verras. Je suis pas losange pour rien. (Pour les Méta®-néophytes : le losange est une de mes caractéristiques physiques qui parle de mon talent inné à faire des liens là où il n’y en a pas en apparence -> en l’occurrence ici je fais le lien entre l’effondrement et  la Méta® -> tu me suis ?)

Pourquoi l’effondrement pointe le bout de son nez et qu’on en entend parler à toutes les sauces dans certains milieux ?

Alors là je ne vais pas te répondre avec l’argument du climat. Bien qu’il soit le plus simple à comprendre, et présenté comme une résultante logique de l’activité humaine par des scientifiques et les collapsologues, ce n’est pas le sujet du jour.

Je vais utiliser l’angle de l’inconscient individuel et collectif de l’humain. C’est quoi l’inconscient collectif ? C’est la somme des inconscients individuels. Ce qui s’exprime au niveau collectif, c’est la majorité des inconscients individuels.

C’est quoi l’inconscient individuel ? C’est une partie de toi dont tu n’as pas conscience, par définition, et qui te fais agir, réagir, penser… comme tu le fais la plupart du temps, de manière instinctive et brute, c’est-à-dire automatique, sans que tu t’en rendes forcément compte. Tant que ta partie inconsciente est plus dense et forte que ta partie consciente, ton inconscient dirige ta vie. Si tu ne te sens pas concerné par ce que je suis en train de dire, c’est sûrement ton inconscient qui te protège de trop de prises de conscience parce que ça pourrait engendrer du changement, et ça l’inconscient il aime pas. Bref, continuons.

En 2019, l’humain occidental est imbibé par plus de 2000 ans de judéo-chrétien. Aujourd’hui l’inconscient collectif humain a juste envie d’être puni. Il attend donc la justice divine. La punition ultime qui réduira l’humain plus bas que Terre, parce qu’il est intimement convaincu qu’il n’est qu’un cloporte insignifiant. Mais un cloporte dangereux qui a la capacité de détruire tout sur son passage. Il sera donc remis à sa juste place : avec les rampants. Si la punition ne le tue pas, il va en chier sa race après, mais c’est normal car il l’aura bien mérité.

L’effondrement pour moi c’est le symbole de cette justice divine inexorable rendue tangible et même indiscutable par les chiffres des scientifiques et sociologues (je fais un gros panier avec plein de gens importants dedans, mais je m’en fous du détail vous aurez compris).

Pourquoi l’effondrement est voulu par l’inconscient humain d’aujourd’hui ?

On aime les punitions. On les réclame. Parce qu’on aime que l’extérieur choisisse pour nous. Ça nous évite de choisir pour nous-même ce qu’on veut vraiment. Et en plus ça nous permet de nous plaindre que la vie est vraiment trop dure et injuste. C’est elle la vraie coupable. On se déresponsabilise à fond de tout ce qui nous arrive.

Se laisser définir par les conditions extérieures et devoir faire des choix par défaut qui se concentrent sur la survie immédiate et à moyen terme est un mécanisme bien rôdé pour ne pas avoir à faire face à ses désirs, à ses rêves et la question de : « Qu’est-ce que je fais avec mes désirs ? Je réalise mes rêves ou pas ? ».

L’effondrement, c’est le piège tendu par l’humain pour l’humain : Allez civilisation, effondre-toi. On commençait justement à sortir du mode survie, à manger à notre faim (pas pour tous malheureusement), à moins connaître la guerre (idem que le précédent)… mais finalement on ne veut toujours pas des conditions meilleures pour se réaliser. Non, en fait ça fait trop peur. Alors un petit déchainement cataclysmique environnemental suivi par voie de conséquence d’un effondrement économique mondial, ça nous arrangerait bien, ça nous éviterait d’avoir à prendre la responsabilité de notre puissance et de notre pouvoir créateur. Oui, parce que ça, ça fait trop peur. Peut-être qu’avec un peu de chance je vais mourir pendant le désastre et comme ça je n’aurai pas à affronter la société post apocalyptique.

Tu as vu Mad Max ? Même si tu l’as pas vu, t’as au moins dû en entendre parler ? Non parce que l’inconscient collectif nous y emmène. C’est chaud quand même non ? C’est la résultante de la déresponsabilisation massive de l’humain et de l’attente inconsciente de la punition divine.

Et le climat dans tout ça ?

Je ne nie absolument pas l’urgence climatique. Ni l’arrivée potentielle d’un effondrement sociétal et économique engendré par des catastrophes naturelles à l’échelle planétaire parce que l’impact de la vie humaine ces dernières décennies a complètement déréglé le climat. C’est fort probable que si l’on continue comme aujourd’hui nous allions droit dans le mur très rapidement.

C’est la réalité.

MAIS on peut choisir de regarder la réalité de la situation actuelle sous un angle d’approche différent.

Pourquoi changer d’angle de vue ?

Parce que ton angle de vue il est complétement biaisé par ton inconscient. Ton inconscient c’est les lunettes de Didier Bourdon dans le sketch des inconnus « Tournez Ménages ». Tu crois que tu vois carrément bien avec, mais en fait c’est un putain de filtre de la réalité brute.

Parce que ton inconscient il te fait tomber dans ce genre de pièges :

  • Te moraliser et t’auto-flageller pour prendre des bonnes résolutions écolo.
  • Vouloir moraliser les autres et les faire changer.
  • Partir dans un combat contre les mangeurs de viande, les compagnies pétrolières et ceux qui trient pas leurs déchets. Bah oui parce que pourquoi tu devrais être le seul à faire des efforts, franchement ? Ce serait encore une fois trop injuste.

Pourquoi ce sont des pièges ? Parce que ce sont encore des mécanismes pour que tu ne regardes pas au bon endroit : en toi-même. Se forcer à changer et vouloir que les autres changent eux aussi pour régler le problème du climat : c’est rester dans le judéo-chrétien moralisateur et auto-flagellant qui nie le pouvoir créateur de l’humain.

« Ah bon ? Tu n’écris pas cet article pour que les autres changent alors ? »

Ahahah, très fine ta remarque. Merci de poser la question car ça va hausser le niveau du débat. La nuance entre les deux est subtile mais belle et bien réelle. Je ne veux pas que les autres changent à tout prix sinon ma survie en dépend. Même si pour le coup dans le cadre de l’effondrement ça pourrait être vrai, ce n’est pas ça qui me motive à faire ce que je fais. Je fais ce que je fais parce que j’en ai envie et que ça part d’un vrai désir. Pas d’une quelconque peur ou raison inconsciente. J’ai pris l’entière responsabilité de ma vie. Je ne fais donc pas reposer ma vie dans les mains des autres.

J’éclaire sur des pièges. Je propose une autre vision et des solutions. Mais je comprends tout à fait que tu préfères croire que j’essaie de moraliser ou de faire changer les choses parce que c’est plus facile à gérer pour ton inconscient.

Bon, je suis un peu dans la provocation là. Mais en vrai, il faut dire ce qui est, ces mécanismes existent et ils sont parfaitement humains. Donc ça ne sert à rien non plus de s’auto-flageller et de se faire passer pour la victime de soi-même (encore un piège, oui). Tu es humain. Tu as ces mécanismes inconscients qui pré dirigent ta vie. Maintenant que tu le sais, tu veux que ça change ?

o Non. Très bien, continue comme avant alors.

o Oui. Ok, alors je peux t’aider. Et si c’est pas moi ça peut être quelqu’un d’autre de compétent sur le sujet. C’est très bien aussi.

Concrètement on fait quoi alors ?

Attention, je préviens, je grossis fortement le trait. 2000 ans de judéo-chrétien : nous sommes tous des sous-merdes qui passons notre temps à pêcher, c’est bien normal qu’à un moment ou à un autre on se fasse punir comme il se doit. Ça c’est l’inconscient collectif actuel.

Concrètement, en choisissant de diminuer son inconscient, et surtout d’enlever les trucs « merdiques » qu’il y a à l’intérieur, l’inconscient collectif va lui aussi changer. Et en changeant l’inconscient collectif, on change le futur. Oui parce que j’ai oublié de le dire depuis le début : la Terre est une machine à souhaits. Un apprentissage de la Matière. Les expériences qu’on souhaite vivre nous arrivent, sauf que pour le moment ce qu’il se passe globalement c’est qu’on les souhaite plus avec notre inconscient qu’avec notre conscient.

Ce qu’on peut faire alors, c’est déjà de PRENDRE SA RESPONSABILITE. Oui ACCEPTER notre responsabilité sur ce qu’il nous arrive, c’est le point de départ pour ensuite pouvoir avoir un pouvoir dessus. Si tu continues à penser que tu n’as aucune prise sur ce qui t’arrive, tu ne pourras pas construire consciemment ce que tu désires vivre.

Prendre ta responsabilité, qu’est-ce que ça n’est PAS ?

Prendre sa responsabilité, ce n’est pas : arrêter de manger de la viande, trier ses déchets, et prendre son vélo. Ça c’est une fausse responsabilité. C’est une pseudo-responsabilité infantilisante et moralisatrice. Et encore une fois, ton inconscient se réjouit que tu prennes ça pour de la responsabilité car ça te détourne de ta réalisation personnelle.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire. Mais se planquer derrière ça, ça ne marchera jamais.

Donc j’insiste : je ne suis pas en train de dire de continuer à manger de la viande 5 fois par jour, de prendre l’avion 15 fois par an et de consommer plus de déchets que les Américains. Je dis juste que s’auto-flageller, se contraindre et moraliser les autres ce n’est pas la dynamique qui va sauver la planète. Loin de là. C’est celle qui va contribuer à l’enfoncer car elle va dans le même sens que ce qu’il la mise dans la situation qu’elle connait actuellement, que nous connaissons actuellement.

Prendre ta responsabilité, qu’est-ce que c’est ?

Prendre ta responsabilité, c’est te prendre en charge en tant qu’humain. Accepter de voir tes forces comme tes faiblesses. C’est accepter que tu as des désirs profonds et que passer ton temps à les nier et à te trouver des excuses pour ne pas te permettre de vivre pleinement, ça ne t’aidera pas à aller mieux. Ni toi, ni personne. Par contre tu peux continuer à faire le choix de vivre ça. C’est ta vie. C’est ton choix. Prendre ta responsabilité c’est comprendre ton fonctionnement en tant qu’humain pour ensuite pouvoir évoluer dans la direction que tu veux.

Alors comment tu peux faire ?

Tu peux déjà commencer par connaître ton profil Méta®.

Connaître son profil Méta® c’est faire le choix conscient de savoir avec quel bagage on s’est incarné. C’est un premier pas vers la reprise de pouvoir conscient : je veux connaître mes fonctionnements, mes forces et mes talents innés, je veux enfin apprendre à écouter ce que mon corps me dit. Je veux un autre moyen d’appréhender le monde que mon mental surchargé qui tourne en boucle. Je veux apprendre à écouter autrement. Moi et les autres.

J’organise des stages de 2 jours pour te permettre de commencer à appréhender le monde différemment, en découvrant ton profil Méta®. Si tu veux en savoir plus, toutes les infos sont par ici.

Si tu viens parce que t’as la peur au bide, c’est pas la peine ça marchera pas. La peur c’est pas une énergie de changement pérenne sur le long terme. La vraie énergie de changement, c’est le désir. Si tu viens, c’est parce que tu en as envie dans tes tripes. Pas parce que t’as peur de cramer sous le lance-flamme de Lucifer pendant l’apocalypse.

ATTENTION

C’est pas parce que tout le monde fera son profil Méta que l’effondrement n’aura pas lieu, hein ? Je suis  pas en train de promettre un truc sur lequel je n’ai aucune prise. Parce que comme je l’ai dit plus haut en plus, si chacun fait son profil Méta pour les mauvaises raisons, ça va pas changer la face du monde.

PAR CONTRE, si tu sens que prendre la responsabilité d’arrêter de subir tes choix inconscients, de commencer à suivre tes vrais désirs et de te construire une vie sur mesure, ça ça te botte grave, bah là c’est une bonne base pour y aller et peut-être que si on est un peu nombreux à faire ça (en tout cas de plus en plus), là l’inconscient collectif pourra bouger et impacter le futur et ce qui nous attend sur Terre.

Tu veux plus de trucs de ce genre dans ta boîte aux lettres virtuelle ? Tu peux t’inscrire à ma newsletter en cliquant ici. T’as déjà envie d’aller plus loin en t’inscrivant à un de mes stages de 2j ? Toutes les dates et lieux sont visibles ici.

Photo credit : marfis75 on Visual Hunt / CC BY-SA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.